HOME PAGE       CAMELEON RECORDS

 

Bonjour , bienvenue chez CAMELEON RECORDS, le but étant de represser
des vinyles déjà édités mais introuvables ou trop onéreux. Punk, hard, garage, new-wave, folk, soul, seule l'écoute prédomine
dans le choix.

Hello, welcome to Cameleon Records, whose goal is to reissue previously published LPs , but not found or too expensive. Punk, hard, garage, new wave, soul, folk .... just listen dominant in the choice.

Contact for orders

38ème référence, Les LIONETS

L'article ci-dessous provient du livre Le Temps Des Copains - Les Années Rock En Alsace

Rumeur sur la ville, des affiches sont placardées à Mulhouse, annonçant le 10 octobre 1965 les KINGS, les LORDS et TONY SHERIDAN. Mystère. Qui pouvaient bien être les KINGS ? Quelques centaines de jeunes ont voulu en avoir le coeur net : il s'agissait du groupe des frères Davies, les KINKS, ainsi que l'un des meilleurs ensembles beat d'outre Rhin, les LORDS, le tout complété par TONY SHERIDAN ! Tout cela pour quelques privilégiés.... Le passage des KINKS laissera des traces indélébiles chez les jeunes musiciens Richard Betzler, batteur et chanteur des ROCKERS, jusqu' là fan des BEATLES, devient un inconditionnel et, avec sa formation, il va populariser le style anglais dans la cité de Bollwerk. Les ROCKERS jouaient à leurs débuts à la MJC Drouot où trainait une nébuleuse de jeunes venus là en Mobylettes pétaradantes. Richard qui chantait les classiques du rock and roll revisités par les BEATLES, prit tout naturellement le sobriquet de Ringo. Les autres membres du groupe sont Robert Fimbel (guitare solo et chant), René Wagner (guitare rythmique) et Daniel Schlosser (guitare basse et chant). L'ambition des ROCKERS était de se produire à la salle de la bourse et lorsque Fats Dominique les engage, ils se retrouvent en première partie des redoutables SKAT FIVE.

Malheureusement, ils ne font pas le poids face aux strasbourgeois et ils quittent la scène sous les sifflets. Les ROCKERS prendront leur revanche... En 1964, ils se produiront régulièrement et nous trouvons à la même affiche Claude D'Arb, un guitariste talentueux qui fera sa réputation avec le répertoire de TRINI LOPEZ. Le propriétaire d'un magasin de chaussures de Mulhouse, André Forler, décide alors de les manager. Il trouve des contrats permettant aux ROCKERS de devenir très populaires dans le bassin potassique et à Colmar. Les ROCKERS s'affublent de prénoms anglais, ce qui permettra à la presse d'écrire dans un article du 25 avril 1966 : "Leurs prénoms les situent dèjà dans l'univers d'outre-Manche, leur position sur le problème crucial de la coupe de cheveux renforce cette attitude : nous sommes pour la liberté totale dans ce domaine. Contre les coiffeurs et tous ceux qui crtiquent les cheveux longs...!". Ils s'inscrivent au hit-parade le 1er juillet 1966 avec Gérard Murat à la guitare basse. Leur arrivée sur la scène du Palais des sports est "saluée par une tempête d'applaudissements. Ils furent égaux à eux-mêmes, décontractés et souverains". Un moment en tête, ils termineront deuxièmes à l'applaudimètre, mais cela ne suffit pas pour être de la fête lors de la finale. Très déçu, le groupe ne s'en remettra pas.


On retrouvera Daniel Schlosser, le premier bassiste des ROCKERS, à la fin des années 60, avec un groupe dans l'esprit de Woodstock, PEACE AND LOVE, et son chanteur noir John Malik. Originaire de la Côte D'Ivoire, John avait enregistré plusieurs disques. Les PEACE AND LOVE faisaient de la soul music mais aussi du BLACK SABBATH.


ROBERT LOLO-ROST était un jeune organiste de Guebwiller qui avait prêté main-forte aux ROCKERS. Il baignait dans la musique depuis son jeune âge, son père étant le directeur de la musique municipale et le propiriètaire d'un magasin de musique. Il fonde son premier groupe, les SKIFS en 1962 avec Gérard Probst et Gérard Langolf, puis un an plus tard les LIONETS avec Harold Klapper, un citoyen autrichien surnommé Harry, à la guitare solo et Frédéric ou Bibi Boehme, un jeune bassiste d'origine suisse. Ce combo de Guebwiller qui s'adjoindra d'autres musiciens se démarquait par la présence précoce de l'orgue. En 1966, il inscrit lui aussi son groupe au hit-parade mais à Thann cette fois. Son batteur est un visage connu puisqu'il s'agit de... Ringo, rescapé des ROCKERS.

A Thann, la formation locale des LORDS bénéficie du soutien des jeunes, mais leur musique est loin du style agressif des LIONETS, favoris de la compétition. Et lorsque nos lions interprètent "Gloria" et "l'Amour Nous Rend Fou" dans la salle, c'est le délire. Les LIONETS se classent en tête et à l'annonce de leur victoire, Ringo et les autres musiciens sont assaillis par une nuée de jeunes filles en furie. La gloire a de bons côtés... Ils posent, la mine patibulaire, Lolo et Bibi avec leurs perruques et Ringo arborant une chemise frappée aux couleurs de l'Union Jack. Le combo sera ensuite rapidement complété par un guitariste rythmique, Francis Hillmeyer.

 


Le directeur de l'école d'accordéon de Wittenheim avait déjà fait enregistrer des disques à de jeunes accordéonistes. Il leur propose d'en faire de même et André Forler, l'ancien manager des ROCKERS, devenu celui des LIONETS, est séduit par le projet. Le 16 septembre 1966, les LIONETS se retrouvent dans l'église des Dominicains de Guebwiller, réputée pour la qualité de son acoustique, pour l'enregistrement d'une bande. Les conditions d'enregistrements sont précaires et il n'y a que deux micros, mais le groupe a la pêche ! Plusieurs prises seront faites. Le choix des titres est judicieux : le sauvage "Wild Thing" des TROGGS, "Cadillac" dans la version des RENEGADES et le fameux "Nobody But You" des LAFAYETTES, trois chansons interprêtées par Frédéric Boehme. Ringo, le batteur toujours aussi fou des KINKS, chante superbement le quatrième titre, "I'm Not Like Everybody Else". Pour l'occasion, c'est Jean-Paul Bibian qui le remplace à la batterie. Le super 45 tours est publié dans la collection Dauphin par le label DMF sous la référence 26964. Leur manager avait signé un contrat d'exclusivité avec la maison DMF spécifiant qu'elle ne devait enregistrer aucun autre groupe du même style dans la région. De ce fait, les LIONETS furent le seul groupe beat du Haut-Rhin à figurer au catalogue de cette marque.  En octobre, les LIONETS se rendent à Strasbourg pour la grande finale du hit-parade avec dans leurs bagages, des perruques louées au théâtre de Mulhouse. Le groupe a connu quelques modifications, avec le départ de Frédéric et le passage de Francis à la guitare solo."Leur interprétation de "Gloria" laissera les milliers de spectateurs dans un état d'hypnose" note Igor dans les Dernières Nouvelles d'Alsace. Et il ajoute "leur musique est rude, brutale, presque un rythme à l'état pur qui agit comme une véritable drogue". Mais dans la salle de Wacken, malgré le succès personnel de Ringo, la compétition est rude avec les groupes strasbourgeois.


Le disque et leur participation au concours ont pour résultat de nombreuses prestations durant la saison d'hiver 1966-67 dans l'est de la France et un crochet à Berlin pour trois semaines. Les affiches portent la mention "les LIONETS alias les ROCKERS" avec le logo DMF. Au mois de mai 1967, les LIONETS s'embarquent pour une nouvelle aventure : battre le record du monde d'endurance pour orchestre à Armentières. Ils partent dans le Nord en minibus Volkswagen et battront ce record en jouant non-stop cinquante-huit heures et vingt secondes durant ! Pendant ces trois jours, ils avaient adopté un régime draconien, sandwichs au jambon arrosés d'eau minérale, et étaient suivis par les services de la Croix-Rouge belge. Pour cette performance, les LIONETS avaient reçu le renfort des frères Fellinger du groupe colmarien Society Diversions. Chacuns des membres de l'orchestre recevra un certificat signé par l'huissier de justice qui avait homologué le record. Il appartenait jusqu'àlors au groupe allemand BLACK STARS ! Le 11 septembre 1967, kes LIONETS se produisent avec les JAGUARS en première parie de GENE VINCENT au Palais des fêtes de Mulhouse. Pour ce second passage mulhousien, Gene est accompagné par le ROCK'N'ROLL GANG qui utilisera la sonorisation Selmer des LIONETS. Lolo devra scotcher le câble après le levier du micro pour le rocker américain qui se fit attendre. Le spectacle fut intense et une partie du public envahira la scène quand GENE VINCENT entama un classique r-du rock and roll devant l'éternel, "Tutti Frutti".

Mais pour les LIONETS, c'est le début des problèmes. Des dissensions entraînent le remplacement d'Harold par Robert Finibel, un ancien des ROCKERS que Ringo rappela. Ce ne sera que le premier des changements : avec les incorporations dans l'armée, c'est la valse des musiciens. La formation à laquelle s'est joint André Labbé aux cuivres, a choisi l'option variétés. Elle se produit désormais sous le nom de José Maxim, un orchestre de danse encore très populaire aujourd'hui. Parmi les musiciens qui rejoindront les LIONETS période "col Mao pré-bal" se trouvait Raymond Hert. Il côtoya à plusieurs reprises le groupe de Robert Rost avec sa formation, les SUNSHINES, mais ceci est autre histoire.....

 

Labels réédition

 

BANDCAMP

Si vous avez des documents et des renseignements supplémentaires à fournir, veuillez me contacter ici Contact  Merci !

If you have documents and additional information required, please contact me here Contact  Thank you!

COMMANDES / ORDERS
Vous pouvez commander les disques ici Contact

 9€   1 ex + port : 3,30 € en suivi pour la France
  18€  2 ex + port : 3,30 € en suivi pour la France
27 €  3 ex + port : 4,80€ en suivi pour la France

             

 9€    1 copie  + shipping: 8,70€ for Europe
  18€   2 copies + shipping with registered option:  8,70€ for Europe (E.U.)
   27 €  3 copies + shipping with registered option: 12,00€
for Europe (E.U.)

  9€    1 copie  + shipping : 9,70€ for rest of the world
18€   2 copies + shipping with registered option: 9,70€ for rest of the world
   27€  3 copies + shipping with registered option: 13,60€ for rest of the world

Ask me questions for others orders or options , distribution, wholesale prices....

Contact for orders

ADRESS PAYPAL : 45vinylvidivici@wanadoo.fr

HOME PAGE     CAMELEON RECORDS   MEMOIRE NEUVE