HOME PAGE       CAMELEON RECORDS

 

Bonjour , bienvenue chez CAMELEON RECORDS, le but étant de represser
des vinyles déjà édités mais introuvables ou trop onéreux. Punk, hard, garage, new-wave, folk, soul, seule l'écoute prédomine
dans le choix.

Hello, welcome to Cameleon Records, whose goal is to reissue previously published LPs , but not found or too expensive. Punk, hard, garage, new wave, soul, folk .... just listen dominant in the choice.

Contact for orders

 

55ème référence, ROTOMAGUS

Les deux 45 tours originaux réunis en un seul EP 4 titres.

BANDCAMP

 

Voici le texte tiré du livre de Richard Louapre 1958/1968 les années rock en Haute-Normandie, sur les débuts du groupe, lui-même étant un membre des FLAMINGOES :

1967. Je me trouve à la croisée des chemins, encore un peu FLAMINGOES à Rouen et déjà RICHARD'S SET à l'Ecluse de Poses. Je fréquente assidûment le bar de l'Union, place de l'Hôtel De Ville, qui est devenu le rendez-vous des musiciens. J'y fais la connaissance de Bruno Fontaine et de Alain Villedieu, deux employés de la D.D.E., et de Serge Font-Solé, élève au conservatoire d'art dramatique. Tous trois apprécient les FLAMINGOES et ont entrepris de chanter et d'harmoniser ensemble sur quelques standards. Ils aimeraient bien développer le concept d'ensemble vocal rock qui n'existe pas en France à cette époque, avec une formation d'accompagnement associée, un peu comme le groupe américain THREE DOG NIGHT. Ils ont même un parolier, Philippe Doray dit "Pépé", un adepte pur et dur du "grand soir" qui vit en ascète tel un moine boudhiste.

 


Serge Font-Solé monte à Paris. Je le remplace aussitôt. Arrive le frère de Bruno, Alain "Demos" Fontaine, étudiant à l'Ecole Normale. Ce sera donc un quatuor vocal, les ROTOMAGUS, du nom latin de Rouen , soutenu par les trois quarts des FLAMINGOES, le POP CONSORTIUM : François Couliboeuf (guitare), Jean-Paul Goury (basse), Jacky Billaux (batterie) et un nouveau venu, Philippe Lhommet. Philippe est un gros calibre. Venu au départ du classique, puis du jazz, il possède une technique pianistique à toute épreuve et un réel talent de compositeur. Il va se servir du quartet vocal pour expérimenter un ensemble de thèmes et d'arrangements aux confluences du classique, du jazz et de la pop, illustrés par les textes originaux et engagés de Philippe Doray.

Jacky Billaux et Jean-Paul Goury à l'époque du Pop Consortium


Nous nous retrouvons tous les soirs autour du piano de Philippe qui nous initie à la technique des harmonies vocales, nous apprend à faire sonner notes et accords, à intégrer les nuances. Jean-Paul Goury dont on connait l'autorité en ce domaine fait office de répétiteur. Le répertoire va se constituer autour de deux axes : des reprises en français (Ecoute Dans Le Vent - Blowing In The Wind), en anglais (TURTLES, MAMA'S AND PAPA'S, ZOMBIES) et des créations (Petit Enfant De Hanoï, Soleil Rouge, Ad Libitum....). Philippe Doray a compris comment lier les textes idéologiquement et phonétiquement en jouant subtilement sur les sonorités des langues française et anglaise. Nous passons rapidement à la scène après avoir usé deux imprésarios : passages à La Bohème, place Saint-Armand, à la fête du P.C. en forêt de Montgeon au Havre, aux casinos du Tréport et de Veules-Les-Roses, à l'Omnia avec Jean Nohain. Nous avons cassé la tirelire afin d'acheter de magnifiques costumes de scène vert pomme. L'envie du disque prend forme. Nous contactons la société Decca. Le directeur artistique, Gerard Hugé, nous fait faire une maquette en studio à Paris. Pas de suite. Jean-Paul Goury tombe alors sérieusement malade et passe le relais à Daniel Chauvet. Nous enchaînons les galas : Halle Aux Toiles, Palais Des Consuls. C'est alors que nous sommes contactés par le preneur de son de notre séance parisienne, Jean-Pierre Dupuis qui nous fais une proposition cocasse. Une grande marque de fromage est prête à financer le disque à condition que nous prenions le noù de Roitelet Rotomagus ! Hilarité générale et refus poli. On n'en fera pas un fromage ! Par l'intermédiaire d'un ami de Philippe Doray, Nicolas Deville créateur en 1968 de la bande déssinée "La Saga De Xam", nous entrons en contact avec Richard Bennet, ex-musicien de NANCY HOLLOWAY et directeur artistique chez Polydor.
Nous sommes au début 1968. Pour des raisons de santé, je quitte le groupe et toute activité musicale pour deux ans. En mai 1968, le POP CONSORTIUM décide de tenter l'aventure Freddie Meyer, Jean-Paul Goury rétabli étant revenu entre-temps. C'est alors qu'arrivent les frères Peresse, venant des FLAMINGOES. Ils vont prendre en main la direction musicale pour la réalisation du disque qui sera enregistré au studio CBE à Paris avec la participation de Gilles Marshall (guitare) et de Richard Dewitte du groupe IL ETAIT UNE FOIS (batterie). Le résultat : un 45tours simple avec "Nevada" "Le Haut Du Pavé" et un succès d'estime. Il faudra attendre 1969 pour voir les ROTOMAGUS revenir sur le devant de la scène...

 

ROTOMAGUS : texte paru avec le disque 2LP "The Sky Turns Red : Complete Anthology"

Racontez-moi : comment cela a-til commencé ?
Sylvain Peresse : Je fais partie de la génération qui a découvert tous les groupes anglais et américains au début des années 60. Mon frère et moi avons commencé par les groupes instrumentaux, comme les SHADOWS. Nous avons commencé à acheter des des disques anglais et à chanter. J'ai fait mes débuts sur scène en 1963, à 13 ans. Mon frère avait construit des guitares. A l'époque, on voyait que les groupes avaient déjà un super matériel, mais chez nous, les guitares de marque étaient introuvables, on n'avait que des Egmond qui étaient bas de gamme. Un jour mon frère a pu s'acheter une Fender Telecaster, et m'offrir une basse Fender Precision. Nous avons évolué en 66/67 vers un répertoire plus proche des power trio comme CREAM et HENDRIX. Nous nous sommes appelés les Rafals, puis les Crawdaddies, en hommage au club de Londres, puis CLO 3K , ensuite nous avons rejoint un groupe de Rouen, les FLAMINGOES (connection avec les SHAZAMS) , qui était encore sur place. Nous étions très influencés par le british beat.

La formation Clo 3K.

Par la suite, le trio de Philippe Lhommet, excellent pianiste, nous a contactés et c'est comme cela que le groupe est né. Lhommet a ensuite fait partie de DYNASTIE CRISIS. C'est mon frère qui a commencé a jouer avec eux. Une partie de ROTOMAGUS est partie pour accompagner Freddie Meyer, un américain expatrié en France, devenu la coqueluche de toute la jet-set de Saint Tropez, de Brigitte Bardot à Eddie Barclay. Dans les années 80, Freddy a beaucoup chanté pour la publicité et les génériques de films comme La Boum 2 et Brice De Nice.

                        Photo tirée de l'émission FR3 Normandie de mars 1969


Le premier 45 tours de ROTOMAGUS est sorti en 1968 chez Polydor et fut produit par Richard Benett qui était le batteur de Nino Ferrer. Nous l'avions enregistré dans le studio CBE de Bernard Estardy, lui-même organiste de Nino (où a été enregistré le EP de CHORUS REVERENDUS), comme beaucoup de vedettes de l'époque. Finalement, des maquettes initiales, ont été retenues "Le Haut Du Pavé" et "Nevada", deux compositions de Philippe Lhommet. La tonalité de ce premier 45 tours est plutôt pop et variété, influencés par les TURTLES et les MAMA'S AND PAPA'S. Richard Louapre (ex-FLAMINGOES) a fait partie du groupe avant que je l'intègre. Il a quitté celui-ci car il était terrorisé par la scène. En studio on a rencontré Serge Koolen et Richard Dewitte des JERRY ROLLS, futurs IL ÉTAIT UNE FOIS, Richard a même joué de la batterie sur nos titres. Le 45 tours est sorti en plein mai 68. Notre succès n'a rien eu d'extraordinaire. Pour nous, tout ce qui se passait aux Etats-Unis avait pris le pas sur la British Invasion.

En ce temps là, les conditions pour les petits groupes en France étaient minimales. MARTIN CIRCUS, TRIANGLE ou les VARIATIONS tournaient beaucoup et proposaient alors une musique plus électrique que nous. Nous avons pousser nos copains vers un son plus rock, tout en gardant l'aspect harmonique, en continuant à travailler les voix. Il faut s'avoir qu'au moment du premier 45 tours, on ne faisait que des reprises, "God Only Knows", "Eleanor Rigby", "Ride My See-Saw"... Puis Philippe Doray, qui co-signait les titres du premier disque, et connaissait le Living Theater, a voulu nous amener vers une direction plus théâtrale et spectaculaire. Il a eu du génie, en nous faisant bouger sur scène, et bien sûr, nous avons ajouté des lumières psychédéliques. Nous avons commencé par des petites salles, écumant la Haute-Normandie et peu à peu, le phénomène du bouche à oreille a fait son oeuvre. Jean Eckian, directeur artistique chez CBS, est venu nous voir à Evreux, et nous a invité à Paris. Nous avons pris le contact avec l'agence de Booking CBA de Alain Tobaly, frère de Marc, le guitariste des VARIATIONS. Nous avons fini par auditionner début 1969 au Voom Voom, le night club favori du show biz à Saint Tropez. Nous avons commencé à faire des maquettes pour CBS, sous l'influence de VANILLA FUDGE avec une succession de climats, de parties soft suivies de parties plus enlevées. Nous écoutions aussi CHICAGO, BLOOD SWEAT & TEARS. Comme nous avions un show assez intéressant visuellement, beaucoup de monde venait nous voir. Le jour de notre audition au Voom Voom, nous avons appris que les DOORS nous avaient précédé d'une semaine. En France, ils n'étaient pas aussi connus qu'aux Etats-Unis. Toutes les grandes stars de l'époque et des producteurs de cinéma sont passés nous voir, on n'en croyait pas nos yeux ! C'est à cette période que Jacques Souplet, le directeur de CBS France nous a invités sur sa plage privée à Juan-Les-Pins, pour y signer un contrat. J'avoue que nous commencions à avoir la grosse tête, jusqu'à engager des gens pour faire barrage aux sollicitations. Difficile d'y échapper : j'avais 19 ans, et mon frère 20. La télévision japonaise nous a alors filmé au theâtre des Champs-Elysées, je me demande ce que ce film est devenu. En y repensant, je trouve que le groupe THREE DOG NIGHT avait une formule assez proche de la nôtre, c'est-à-dire trois chanteurs et trois musiciens. Nous avons joué dans des endroits impropables, comme le parking Foch, en même temps que les VARIATIONS. Quel merdier au niveau du son ! (D'autres groupes joueront en 1969 à cet endroit comme SOFT MACHINE, TAC POUC SYSTEME, TRIANGLE...). Notre première partie d'ARTHUR BROWN nous a valu une très bonne critique dans le magazine Rock & Folk. C'était la grande époque des festivals : Bourges, Le Mans....

Première partie de Johnny Winter à l'Olympia en mai 1970.

Ce n'était pas si bien organisé qu'aujourd'hui, en tous cas, bien plus amateur qu'aux USA. En France, les festivals pour groupes de jeunes chevelus n'avaient pas encore bonne presse. Ceux-ci ne passaient pas à la radio, ni à la télévision, contrairement à leurs homologues américains. En concert, les conditions étaient déplorables, on entendaient pas les retours. Malheureusement nous n'avons pas eu de tube, nous étions un vrai groupe de scène, pas de studio, assez radical pour refuser de se plier à la demande des producteurs en la matière. Notre erreur fut de ne pas avoir écrit au moins un titre bubblegum. CBS, du coup, a refusé de sortir le 33 tours promis, et nos ventes sont restées misérables.


Le deuxième 45 tours est sorti fin 1969 était également chanté en français, sur des textes de Philippe Doray. Malgré tout, CBS croyait encore suffisamment en nous pour nous envoyer en tournée avec TITANIC et les IRRESISTIBLES. Malheureusement, le chanteur principal Alain Villedieu a quitté le groupe pour chercher un travail plus lucratif. Ses deux remplaçants successifs n'ont pas été covaincants, en particulier sur scène, et Francis Basset nous a rejoint à la guitare. Nous nous sommes aussi rendu compte que nous avions perdu de notre intérêt, malgré l'appui du public. De plus, des raisons familiales en 1970 nous ont empéchés d'accepter la tournée proposée par CBS (ce sera le CHICO MAGNETIC BAND qui le remplacera). Les autres membres du groupe nous en ont voulu, CBS nous fait un procès, qui n'a abouti à rien, car j'étais mineur au moment de la signature du contrat. Le groupe s'est alors séparé. Certains de ses membres ont formé PUNCH avec Frank Langolf (ex-VIKINGS), qui est ensuite devenu MARDI SOUS LA PLUIE.

 

Début juillet 1970, ROTOMAGUS était mort, mon frère et moi avons voulu monter un power trio hard-rock avec notre batteur. C'était la fin des harmonies vocales, nous étions énormément influencés par LED ZEPPELIN et DEEP PURPLE. Malgré ce changement de voie, nous avons gardé le même nom, à mon avis une erreur. Nous avons enregistré des maquettes au studio de Loulou Gasté à Boulogne. Le studio n'avait que trois pistes, ce qui nous changeait du 16 pistes des studios Davout. Nous avons contacté Jacques Denjean, un homme charmant et brillant chef d'orchestre, compositeur pour Christophe. Il avait un studio à la campagne, où il enregistrait avec des session men qui étaient nos amis, comme Patrice Tison, Albert Marcoeur et Pascal Arroyo. Jacques Denjean choisit deux titres, "The Sky Turns Red" qui lui semblait plus commercial, sur lequel il a rajouté les voix, façon Phil Spector. La face B "Fightin'g Cock" était plus sauvage. Cela n'a pas été beaucoup plus loin, car nous n'avions pas d'argent pour assurer la promotion. A l'époque, il fallait une chanson suffisamment porteuse pour se faire accepter par les programmateurs des radios. Si tu n'arrosais pas, ils ne passaient pas ton disque. Le 45tours n'a donc pas marché, et les gens étaient déçus quand ils nous voyaient sur scène, car ils s'attendaient à voir le groupe ancienne formule. Il fallait bien gagner sa vie, donc nous avons fini par jouer dans les bals.

    

    

Jacky Billaux, Sylvain et Pierre Peresse

 

Les trois versions du LP tribute à Led Zeppelin sous les noms de PHOENIX et GERRY CRUSH.

Et ce disque de reprises de LED ZEPPELIN sous le nom de Phoenix ? (et de GERRY CRUSH)
Des années soixante aux années quatre-vingt-dix,, nous étions très sectaires, dès lors que quelque chose avait plus de cinq ans, c'était une vieillerie. Mais nous avons changé. C'est Jacques Denjean, essayant de rentabiliser son studio, qui nous avait demandé de travailler pour un label spécialisé dans les reprises de titres populaires, à bas prix. Il avait produit un disque de reprises de JIMI HENDRIX avec Patrice Tison, un type que j'adorais et aussi Albert Marcoeur. J'ai fait les parties de basse, Tison la guitare, Marcoeur à la batterie et mon frère a dû imiter Robert Plant, ce qui n'était pas une mince affaire ! Tout a été joué en live sans réenregistrement. Ensuite j'ai travaillé comme musicien de studio et professeur de musique. Puis j'ai ouvert un studio avec mon frère, plus du tout motivé à l'idée de démarcher des labels. Et en 1981, suite à un problème familial important, j'ai tout arrêté pour me reconvertir dans le milieu médical.  Malgré leur présence sur le coffret 5 CD "Golf Drouot- Le Temple Du Rock", ROTOMAGUS n'a jamais joué dans ce club....

Philippe Doray après PUNCH a sorti deux LP expérimentaux avec les ASOCIAUX ASSOCIÉS intitulé "Ramasse-Miettes Nucléaires"(Gratte-Ciel Rds) en 1977 et "Nouveaux Modes Industriels" en 1980 (Invisible Rds).
Francis Basset après PUNCH et MARDI SOUS LA PLUIE a travaillé pour Sylvie Vartan, Frank Langolf, Christophe Deschamps, Florent Pagny...
Jacky Billaux a été batteur pour le super groupe mésestimé LARRY MARTIN FACTORY.
Philippe Lhommet a joué avec DYNASTIE CRISIS, CAPTAIN MERCIER, MICKEY BRONX, IL ETAIT UNE FOIS, 1776, GILBERT EINAUDI....

 

Ce disque EP de ROTOMAGUS comporte les titres des deux 45tours parus en 1970 et 1971, 500 copies.

 

Les frères Peresse en 2017.

 

BANDCAMP

Si vous avez des documents et des renseignements supplémentaires à fournir, veuillez me contacter ici Contact  Merci !

If you have documents and additional information required, please contact me here Contact  Thank you!

COMMANDES / ORDERS
Vous pouvez commander les disques ici Contact

 9€   1 ex + port : 3,30 € en suivi pour la France
  18€  2 ex + port : 3,30 € en suivi pour la France
27 €  3 ex + port : 4,80€ en suivi pour la France

             

 9€    1 copie  + shipping: 8,70€ for Europe
  18€   2 copies + shipping with registered option:  8,70€ for Europe (E.U.)
   27 €  3 copies + shipping with registered option: 12,00€
for Europe (E.U.)

  9€    1 copie  + shipping : 9,70€ for rest of the world
18€   2 copies + shipping with registered option: 9,70€ for rest of the world
   27€  3 copies + shipping with registered option: 13,60€ for rest of the world

Ask me questions for others orders or options , distribution, wholesale prices....

Contact for orders

ADRESS PAYPAL : 45vinylvidivici@wanadoo.fr

HOME PAGE     CAMELEON RECORDS   MEMOIRE NEUVE