CHRONIQUES

 

HOME PAGE

 

      SOGGY  "Slog"                  2LP

Après une première livraison de ce groupe de Reims sur ce même label Mémoire Neuve en 2008 (sold out en 1 mois), on espérait pas un complément, surtout après la grosse claque que nous procuras l'écoute de cet opus initialement prévu pour une sortie en 1981, seul un 45t autoproduit fut commercialisé à l'époque. On retrouve ici des morceaux en versions différentes et des inédits sur les deux premières faces, et un live sur l'autre vinyle. Leur hard rock influencé Stooges et Black Sabbath mélangé au punk (beaucoup plus présent ici) dégage toujours autant de puissance et d'urgence, les hissant largement au-dessus du lot des groupes français de l'époque. Pour les premiers acheteurs, un poster d'époque sera offert ! (19/09/2012)
Sortie officielle le 22 septembre 2012. En vente sur 45vinylvidivici.net et ici http://www.memoireneuve.fr/records-soggyFRA.html  

 

 

      COEUR NOIR (SAIGNE ROUGE)  "Frustration"

Découvert cet album 7 titres il y a 2 mois parmi un lot de punk oi dans un magasin, ce fut une totale surprise quant au contenu. Faut dire que la pochette sortait du lot, réminiscence du travail de Peter Saville pour New Order ou certaines pochettes de Wire. Ce dernier avec Joy Division sont présents à l'écoute de tous les morceaux, énergie post/punk , chants féminins/masculins en anglais/français rageurs mais pas crillards, ,guitares proches du hard (l'intro sur "Anne"), puissance digne du 1er LP d'Interpol ou Project:Komakino sur "Frustration" et "Ballets Mécaniques", cold wave/punk sur "A deux". Groupe originaire de Metz, Coeur Noir assimile mais ne copie pas, suffit d'écouter la reprise "No Love Lost" de Joy Division en morceau caché. Influences du punk français 1980 et du post punk anglais font de ce LP une véritable petite bombe à redécouvrir d'urgence.
CD sorti en 2009, l'édition vinyle est préssée à 500 copies en vinyle rose (100 copies) et vinyle noir (400 copies) en 2010. Un autre morceau est disponible sur la compilation "Construction Souterraine" parue en 2010. (22/5/2012)

 

 

 

       ELECTRIC MANCHAKOU  "LP"

Le label MEMOIRE NEUVE s'installe doucement comme le label incontournable des éditions vinyles de groupes ayant enregistrés quelques morceaux oubliés dans des caves et des studios, mais jamais édités pour la plupart, comme SOGGY, hard rock Stoogien inégalable.
Leur 10ème sortie est consacrée à ELECTRIC MANCHAKOU, groupe qui a sévi entre 1985 et 1991, et c'est une grosse claque . Fortement influencé par les STOOGES et la scène de Detroit, le garage et le punk (les DAMNED en particulier) , ce ne sont pas de pâles copies de classiques qu'on entend à longueur d'albums, les gars insufflent nombres d'idées qui les mettent au-dessus du panier avec guitares psychés et vocaux endiablés, le tout sans jamais tomber dans la caricature.
La majorité des titres ont été produits à l'époque en Angleterre où le groupe s'était installé, par Robin Wills des BARRACUDAS, FORTUNATE SONS ...et Dave Goodman producteur des SEX PISTOLS, FRONT, ONLY ONES... (qui joue de l'orgue sur un titre).
Seuls trois 45 tours étaient sortis à l'époque, réunis ici pour la première fois avec d'autres inédits, font de cet album 15 titres une pièce maîtresse du rock français, et l'objet comporte une bio, un arbre généalogique et une multitude de photos, toutes datées, détails qui démontrent l'éxigence du label et son travail minutieux.
Un des fans ultimes est Julian Cope, et Jello Biafra les avait repérés à l'époque. C'est déjà pas mal comme carte de visite. (30/11/2011)

 

 

     MATT BERRY  "Witchazel"

On ne peut pas dire que les revues et blogs de ce pays aient annoncé la sortie de cet album en mars 2011, chez Acid Jazz.
L'homme en question est avant tout un acteur anglais, dans la tradition des Monty Python soit-disant. Dans le cas présent, Matt Berry ne nous refait pas le coup des Ruttles, parodie des Beatles par la bande de cinglés.
Ingurgitant nombre d'influences, folk, soul, psyché, prog (l'Italie en tête de liste, surtout dans "The Pheasant"), les Beatles (Paul Mc Cartney pousse la chansonnette sur "Rain Came Down", patate dans la bouche), même les Fine Young Cannibals revisités en soul  dans "Into the sky", Elton John, Donovan, Martin Newell... Avec des sons electroniques vintage en guise d'intermèdes, il y a un côté Tim Burton chez cet artiste.
Après une ouverture classique/prog , des envolées de cordes et choeurs déboulent et nous séduisent de suite. Les Beach Boys , Hidden Cameras et Fleet Foxes font le boeuf ; Les excellents solos de guitares sont présents sur la plupart des titres, le meilleur des seventies pop et du Swingin London en concentré, servi par des compositions au rasoir, la perle étant "Woman", tube par excellence, la voix de Matt est une merveille .
Berry joue du melotron, ukulele, pipe organ, harpe, piano, synthés Korg MS20 & MS 2000b, voicoder. Entourés de cinq musiciens pas manchots, une production dans un studio de Londres, une chouette pochette (le logo du label en trop), Matt Berry a fait du chemin depuis son CD autoproduit foutraque et patraque dont on retrouve quelques ébauches des titres présents sur ce LP, incontournable pour les amoureux de la pop parfaite. Deux morceaux inédits se trouvent sur les deux 45t sortis dans la foulée. (20/6/2011). Le disque vinyle a été réédité en juin 2012, pochette mate et couleurs moins vives (13/06/2012)

 

            SUPERCHRIST   "Black magical circle of witches"

Il y a une production française importante finalement , de nombreux labels sortent une quantité incroyable de groupes étrangers, et il y a des domaines qui sont en pointe depuis maintenant une vingtaine d'année, ce sont ceux du death-metal, hardcore, grindcore et tous leurs dérivés. Osmose, Adipocere (les pionniers), Armées De La Mort, Sabbath's Fire ... et Forgotten Wisdom pour le 45t des américains de Superchrist, du heavy metal, extrêmement rare de nos jours en pressage français. En activité depuis treize ans et une discographie importante, aux influences Motorhead, Black Sabbath et Iron Maiden, leurs titres font mouche. Excellentes compos , bien produites (ce qui n'est pas le cas à quantité de sorties), ce 45t 3 titres est totalement joussif. Le Christ marchait sur l'eau, Superchrist fait mieux, et on y croit. Un autre sp et un LP sont sortis sur ce même label, hautement recommandés. (2011)

HOME PAGE